TABLE DES MATIÈRES

 Introduction : Coup data : les données, nouvelles clefs du pouvoir

Partie I : Une histoire des data

01

Du dénombrement à la statistique

L’impératif de compter, un impératif de marché

L’éclosion des statistiques à l’âge des États-nations

L’émergence d’une culture statistique

Quand la moyenne se veut normative

La critique de l’« homme moyen »

Centralisation de pouvoir et régime de savoir

Le tournant mathématique du droit

Cybernétique, internet et blockchain

02

Big data, les nouveaux usages de la statistique

Lorsque la norme devient l’énorme

De l’enquête d’opinion à la traçabilité : les techniques de traçage

La fin de la science ?

Les trois paradoxes du coup data

03

Les opportunités du big data

Santé, médecine, recherche

Fiscalité

Terrorisme, radicalisation

Transition écologique, smart city

Partie II : La régulation des algorithmes

04

Prédiction, profilage et discrimination

La personnalisation de masse

La société de la boîte noire

Accéder aux mécanismes de profilage

Les nouvelles formes de discriminations algorithmiques

La police prédictive

05

À qui appartiennent les données ?

Propriété, mais de quelles données ?

États-Unis, Union européenne : des approches différentes.

La patrimonialisation des données personnelles

Les données, des biens communs ?

Les données, nouvelles facilités essentielles ?

06

Le coup data dicte-t‑il sa loi ?

Le cadre juridique informatique et libertés

Le Règlement européen sur la protection des données

Le champ d’application matériel et territorial du Règlement européen

La santé et l’enjeu des données personnelles

De nouveaux droits et des droits renforcés pour les personnes physiques

Les acteurs du traitement, opérateurs responsables et sous-traitants

Les gardiennes des droits et libertés, les autorités de contrôle

Entre éthique et sanction, l’équilibre indispensable

Les limites de la réglementation actuelle

Aller plus loin : créer un parquet européen du numérique ?

 Synthèse : Comment reprendre le contrôle sur nos données ?

Partie III : La gouvernance des données

07

La géopolitique du numérique

État-nation contre État-plateforme

Les plateformes, auxiliaires de justice

La géopolitique du cyberespace, un enjeu de domination

Le numérique, combat pour le nouveau soft power

08

Du contrat social des données pour une nouvelle forme de représentativité

Le citoyen-utilisateur doit s’approprier le coup data, regagner en souveraineté et en autonomie

Quelle éthique pour les poissons du cyberespace ?

L’éthique numérique nourrie par l’éthique appliquée aux médias et au nucléaire

L’éthique du numérique

Promouvoir une culture du numérique en France et en Europe

09

Les conséquences du coup data : de quelle société voulons-nous demain ?

 Le coup data, la fin d’une certaine conception de la démocratie ?

Coup data, quand l’algorithme se substitue à la loi

Coup data, quelles solutions alternatives pour l’individu ?

Coup data, un monde sans hasard ?

Conclusion : De la démocratie en numérique

BIBLIOGRAPHIE CHOISIE

OUVRAGES

John Battelle, How Google and Its Rivals Rewrote the Rules of Business and Transformed Our Culture, Penguin, 2005.

 – Valérie-Laure Benabou et Judith Rochfeld, À qui profite le clic ? Le partage de la valeur à l’heure numérique, Odile

Jacob, 2015.

 – Yochai Benkler, The Wealth of Networks, Yale University Press, 2006.

 – Mokrane Bouzeghoub et Rémy Mosseri (dir.), Les Big Data à découvert, CNRS Éditions, 2017.

– Georges Canguilhem, La Connaissance de la vie, Vrin, 1952.

– Gilles Deleuze« Post-scriptum sur les sociétés de contrôle », in L’Autre Journal, n° 1, mai 1990 ; repris dans Pourparlers, entretiens avec Claude Parnet, Minuit, 1990.

– Mireille Delmas-Marty, Aux quatre vents du monde. Petit guide de navigation sur l’océan de la mondialisation, Le Seuil, 2016.

– Alain Desrosières, La Politique des grands nombres. Histoire de la raison statistique, La Découverte, 1993.

– Michel Foucault, Les Anormaux, cours au Collège de France (1974‑1975), Gallimard/Le Seuil, 1999.

– Jean-Gabriel Ganascia, Le mythe de la singularité. Faut-il craindre l’intelligence artificielle ?, Le Seuil, 2017.

– Romain Gary, Charge d’âme, Gallimard, 1977.

 – Viktor Mayer-Schönberger et Kenneth Cukier, Big Data. La révolution des données est en marche, Robert Laffont, 2013.

 – Brent Daniel Mittelstadt et Luciano Floridi, The Ethics of Big Data. Current and Foreseeable Issues in Biomedical Contexts, Springer, 2015.

 – Arvind Narayanan, The End of Anonymous Data and What To Do About It, Princeton University, 2013.

– Eli Pariser, The Filter Bubble. What the Internet Is Hiding From You, Penguin, 2011.

– Frank Pasquale, Black Box Society. Les algorithmes secrets qui contrôlent l’économie et l’information, FYP, 2015.

– Olivier Rey, Quand le monde s’est fait nombre, Stock, 2016.

– Fabrice Rochelandet, Économie des données personnelles et de la vie privée, La Découverte, 2010.

– Daniel Solove, Understanding Privacy, Harvard Universityn Press, 2008.

– Alain Supiot, La Gouvernance par les nombres, cours aun Collège de France (2012‑2014), Fayard, 2015.

– Jean Tirole, Économie du bien commun, Presses universitaires de France, 2016.

– Alexis de Tocqueville, De la démocratie en AmériqueFlammarion, 1981.

– Norbert Wiener, The Human Use of Human Beings. Cybernectics and Society, Houghton Mifflin, 1950.

ARTICLES

– « Big Data. A tool of Inclusion or Exclusion? Understanding the issues », rapport de la Federal Trade Commission, janvier 2016.

– Julia Angwin, Lauren Kirchner, Jeff Larson et Surya Mattu, « Machine Bias », ProPublica, 23 mai 2016. Solon Barocas, Madeleine Clare Elish, Kate Crawford,

– Kadija Ferryman, Aaron Plasek et Meredith Whittaker, « The AI Now Report : The Social and Economic Implications of Artificial Intelligence. Tabled with the White House Office of Science and Technology Policy for their Future of Artificial Intelligence Series », 2016.

 – Adrien Basdevant, Traçage des données et profilage comportemental Un coup de données, jamais n’abolira le hasard, Panthéon-Assas, 2013.

– Adrien Basdevant, « Pour un parquet national du numérique et une 33e chambre correctionnelle de la cybercriminalité», Revue Lamy Droit de l’immatériel, juillet 2017.

– Ryan Calo, « Artificial Intelligence Policy: A Primer and Roadmap », SSRN, 19 octobre 2017.

– Serge Gutwirth et Mireille Hildebrandt, « Some Caveats on Profiling », in Serge Gutwirth, Yves Poullet et Paul De Hert, Data Protection in a Profiled World, Springer, 2010.

– Jules Polonetsky et Omer Tene, « Big Data for All. Privacy and User Control in the Age of Analytics », Northwestern

– Journal of Technology and Intellectual Property, n° 11, septembre 2012.

 – Chris Jay Hoofnagle, « Behavioral Advertising. The Offer You Can’t Refuse », Harvard Law & Policy Review, vol. 6, n° 2, 2012.

– Antoinette Rouvroy et Thomas Berns, « Gouvernementalité algorithmique et perspectives d’émancipation. La disparation comme condition d’individuation par la relation? », Réseaux, 2013‑1, n° 177, p. 163‑196.d’individuation par la relation? », Réseaux, 2013‑1, n° 177, p. 163‑196.